Saint Barthélemy le Plain Mauves Arras Cheminas Colombiel le Jeune Eclassan Lemps Ozon Tournon sur Rhône Vion St Jean de Muzols Sécheras Sarras Glun Étables

6.La procession et le chant d’entrée

La procession et le chant d’entrée (1er septembre2018)

Qu’elle soit solennelle, remontant depuis le fond de l’église avec les servants de messe, ou qu’elle soit très sobre, la procession d’entrée a une signification magnifique : l’assemblée accueille le Christ lui-même, représenté par le célébrant. Pour marquer l’importance de ce qui se vit, elle se lève et chante. Ce chant d’entrée a une triple fonction Il manifeste l’union de l’assemblée : Il faut que l’assemblée "prenne corps". Le chant est un acte liturgique auquel chacun s’associe. Nous venons d’horizons différents et voilà que nous chantons ensemble les mêmes paroles, sur les mêmes notes et en rythme. N’est-ce pas un beau symbole de notre rassemblement communautaire ? Il donne la "couleur" du jour : Il est choisi en fonction de la fête célébrée, du temps liturgique ou encore du thème des lectures bibliques du jour. Le chant d’entrée nous prépare ainsi à ce que nous allons célébrer, et aux lectures que nous allons entendre. Il est l’ovation de l’Épouse qui accueille son Époux : le chant accompagne la procession qui n’est pas un mouvement banal, uniquement fonctionnel. C’est l’Église locale, l’Épouse, qui accueille son Époux, le Christ, représenté par le célébrant.

Quelques points d’attention L’équipe liturgique doit apporter un soin tout particulier au choix du chant d’entrée. Pour qu’il joue bien son rôle de concrétiser l’union de l’assemblée, il doit être suffisamment connu. S’il ne l’est pas assez, une courte répétition avant la messe s’impose. Lorsqu’il y a un animateur de chants, il fait lever l’assemblée avant la procession et le chant d’entrée. Un problème se pose parfois dans certaines de nos églises lorsque le célébrant est seul : il arrive à l’autel dans l’indifférence générale, tout le monde restant assis, voire même continuant à bavarder. Un peu de silence et d’attention suffiraient sans doute pour remarquer son entrée dans le sanctuaire et se mettre debout. Encore mieux, sans forcément monter dans le choeur pour une petite assemblée, une personne pourrait annoncer et entonner le chant, accompagnant ainsi l’entrée du prêtre.

| Nous contacter | Mentions légales | Plan du site |  Eglise catholique en Ardèche | Suivre la vie du site RSS 2.0